Black Coffee

24 sept. 2017




En cette belle matinée de 1934, Hercule Poirot, retiré des affaires, savoure son petit-déjeuner dans son appartement de Mayfair ?

Mais lorsque sir Claude Amory appelle au secours le détective, le chocolat crémeux et la brioche dorée ne sont plus qu'un lointain souvenir. Les recherches de ce célèbre savant atomiste suscitent bien des convoitises, y compris dans sa propre maisonnée ?



• • • • •
Black Coffee de Agatha Christie & Charles Osborne
Titre original : Black Coffee - Traduit par Jean-Michel Alamagny
Editions France Loisirs, 1998 - 221 pages


✖ : Un Hercule Poirot plus vantard que d'habitude.

 : Une enquête sympathique à suivre.
Tout se déroule telle une pièce de théâtre sous nos yeux.


Peut-être pas l'enquête la plus passionnante de Poirot, mais cela reste sympathique à lire. Un soupçon de vol, en passant par un meurtre, le célèbre détective belge arrive trop tard pour éviter cela, mais est prêt à découvrir le coupable. Le hic est que ce roman n'a pas réellement été écrit par Agatha Christie, malgré ce que la couverture laisse penser. C'est en fait la novélisation d'une de ses pièces de théâtre (l'auteure en a écrit vingt), par Charles Osborne.

Résultat, nous avons un Hercule Poirot quelque peu insupportable. Encore plus imbu de lui-même que d'ordinaire, si irrémédiablement infatué de lui-même, dixit Hastings. Je pense qu'il manque le second degré d'Agatha Christie pour faire passer toutes les petites manies du détective. Le fait, qu'à la base, c'est une pièce de théâtre se ressent durant la lecture. Le tout se déroule principalement dans la pièce principale, la bibliothèque, et toutes les sorties et entrées des personnages nous permettent aisément d'imaginer cela sur scène. Ce qui est plutôt plaisant. Bref, pas l'histoire qui me restera le plus en mémoire, mon avis reste mitigé à cause des vantardises de Poirot, mais c'est court et ça se lit bien.


En quelques mots...
Hercule Poirot | Huis-clos | Savant | Soupçon | Vol

Marie et Bronia, le pacte des soeurs

23 sept. 2017



À la mort de leur mère, Bronia et Marie sont dévastées. Bronia prend sa petite sœur sous son aile et les deux sœurs grandissent habitées par le même rêve : étudier pour devenir « quelqu’un ». Mais en tant que femmes, les portes des universités polonaises leurs sont fermées. Elles vont alors faire un pacte : Bronia part la première faire des études de médecine à Paris, et, une fois installée, elle fera venir Marie pour que celle-ci puisse étudier à son tour. L’effervescence des années étudiantes, les premières amours et les kilomètres n’affaibliront en rien le lien inébranlable qui les unit. Ensemble, elles traverseront toutes les épreuves et parviendront jusqu’au bout de leurs rêves et même au-delà de ce qu’elles avaient espéré. L’une deviendra Marie Curie, l’autre l’une des premières gynécologues femme au monde.

• • • • •
Marie et Bronia, le pacte des soeurs de Natacha Henry
Éditions Albin Michel, 2017 - 336 pages - 14€



✖ : Les relations entre les personnages sont très gentillettes.

 : Découvrir le parcours d'une famille impressionnante.
En plein XIXe siècle, de la Pologne à la France.
Les valeurs misent en avant.


Merci à Audrey et aux éditions Albin Michel pour cet envoi. 

Les livres ont toujours réussi là où les cours n'y arrivaient pas. M'intéresser, m'aider à garder en mémoire des faits historiques ou autres. En fait, je suis têtue et si je ne suis pas décidée à m'intéresser à quelque chose, aucune info ne rentrera dans ma caboche. Bref, merci aux auteurs qui apportent du plaisir, de la culture et des moments d'évasion.

Avec Marie et Bronia, le pacte des sœurs, nous découvrons une version romancée de l'histoire de Marie Curie et de sa sœur Bronia. Bien entendu, je connaissais déjà quelques petites choses sur Marie, premier prix Nobel féminin, mais son parcours m'était, jusque-là, inconnu. J'ai parfois regretté que le côté gentillet des relations entre les personnages et les histoires de cœur des deux sœurs prennent autant de place dans l'histoire. Malgré cela, l'auteure nous entraîne de 1860 au XXe siècle, dans la vie de cette famille au parcours impressionnant et c'est un récit intéressant à lire. Les valeurs mises en avant sont importantes. Cela montre les lents progrès qu'il y a eu concernant l'égalité des sexes et des classes sociales. Et, bien entendu, les avancées dans le domaine de la science. De plus, en savoir plus sur Bronia m'a plu.
"- L'éducation, insista Marie, c'est le progrès. Elle te permet de te forger tes propres idées, d'apprendre à réfléchir par toi-même. Tu peux t'ouvrir sur le monde, comprendre ton époque, t'enrichir..."
Un pacte pour que chacune réalise son rêve. Voilà comment tout commence. Grâce aux encouragements de leur père, favorable à l'égalité des sexes, à l'éducation de tous les enfants et à la culture en générale, Bronia et Marie ont l'ambition de faire évoluer les choses. L'une rêve de médecine, l'autre de science. Dans une Pologne occupée par la Russie, les filles n'ont aucun moyen d'y arriver. Alors, elles iront en France ! À vous de (re)découvrir leurs destins.


En quelques mots...
Historique | Pologne | XIXe siècle | France | Égalité | Éducation | Famille

Alex

22 sept. 2017




Qui connaît vraiment Alex ? Elle est belle. Excitante. Est-ce pour cela qu'on l'a enlevée, séquestrée et livrée à l'inimaginable ? Mais quand le commissaire Verhoeven découvre enfin sa prison, Alex a disparu. Alex, plus intelligente que son bourreau. Alex qui ne pardonne rien, qui n'oublie rien, ni personne.

Un thriller glaçant qui jongle avec les codes de la folie meurtrière, une mécanique diabolique et imprévisible où l'on retrouve le talent de l'auteur de Robe de marié.



• • • • •
Alex de Pierre Lemaitre
Éditions Le Livre de Poche (Thriller), 2013 - 397 pages - 7,10€
Fait partie de la saga Verhoeven


✖ : Le style d'écriture, parfois très haché.

 : La psychologie des personnages. L'auteur sait nous surprendre.
Alternance des chapitres entre les enquêteurs et Alex.
J'ai soupçonné la fin à peine quelques pages avant.


Pierre Lemaitre est un auteur dont j'ai déjà lu deux livres, qui m'avaient beaucoup plu ; Robe de marié et Cadres noirs. Il est aussi l'auteur de la saga mettant en scène l'inspecteur Verhoeven... Et, comme j'aime faire les choses dans l'ordre (vous sentez l'ironie ?), j'ai commencé par le deuxième tome ; Alex (le premier étant Travail soigné). Comme souvent, dans ce genre de saga, il est tout à fait possible de lire les tomes indépendamment les uns des autres.
"Colérique et mesuré, brutal et manœuvrier, il est assez rare que les gens le comprennent du premier coup. L'apprécient. C'est aussi parce qu'il n'est pas très gai. Camille ne s'aime pas beaucoup."
Ce que j'aime particulièrement avec cet auteur, c'est sa capacité à nous surprendre concernant ses personnages. Même celui qui parait le plus inoffensif peut cacher de sombres secrets ! Et, sur ce coup-là, Alex ne nous déçoit pas. D'ailleurs, mon ressenti sur elle a beaucoup évolué au fil des pages, passant d'un extrême à l'autre. La jeune femme se fait violenter, puis enlever par un homme qui veut la voir mourir. L'inspecteur Verhoeven et son équipe sont mis sur l'enquête. Mais, le seul témoin ne leur permet ni d'identifier le kidnappeur, ni d’identifier la victime. Dans ces conditions, il devient très difficile d'avancer. Et, les heures passent... Les chapitres alternent et nous permettent de suivre l'enquête ainsi que le calvaire vécu par Alex. Difficile d'en dire plus sans trop vous en dévoiler. Sachez seulement que l'histoire est découpée en trois parties et que les rebondissements sont réguliers. Comme pour ses autres livres, j'ai eu besoin d'un petit temps d'adaptation concernant l'écriture, que je trouve toujours très hachée, saccadée. Voilà bien le seul petit bémol que je retiendrai de cette lecture. Autrement, j'ai déjà hâte de découvrir Sacrifices (le troisième tome de la saga).


En quelques mots...
Enlèvement | Captive | Enquête | Verhoeven | Révélation | Vengeance | Meurtre

Zoom sur... Le loto de la famille Souris

20 sept. 2017

Kazuo Iwamura est un auteur-illustrateur japonais, principalement connu pour ces histoires sur La famille Souris - des petits albums pour enfants dès 2 ans. D'après cet univers, un jeu sort aujourd'hui même. Dans un joli coffret, coloré tout en douceur, se trouvent 54 cartes et 12 grilles pour jouer au loto. De 3 à 103 ans !

Un jeu de l'école des loisirs - 11,90€
D'après l'univers de Kazuo Iwamura

La famille Souris est réunie dans ce loto pas comme les autres !
Il faudra faire preuve de rapidité pour être le premier à compléter sa grille.
Attention, la «Feuille magique» et le «Champignons» peuvent chambouler la partie à tout moment.


• • • • •


Merci à l’école des loisirs pour cet envoi. Dans ma famille, nous aimons bien les jeux de société, jeux de cartes et autres du genre. Crapette, tarot, Nain jaune, Rummikub, Best of Tv, etc. nous ont occupé durant de nombreux dimanche après-midi et de nombreuses vacances. Alors, lorsque j'ai vu cette jolie boîte pour jouer au loto, forcément, j'ai été tentée !

Les règles sont simples et le jeu est accessible pour les petits - quitte à jouer seulement avec une planche ou deux, au début. Les illustrations sont super mignonnes et, petits ou grands, on se prend vite au jeu de crier "Souris !".

Sauveur & fils, saison 2

19 sept. 2017

Risque de spoiler, si vous n'avez pas lu le tome précédent.

Au numéro 12 de la rue des Murlins, à Orléans, vit Sauveur Saint-Yves, un psychologue antillais de 40 ans, 1,90 mètre pour 80 kilos.

Côté jardin, il mène sa vie privée avec son fils Lazare de 9 ans et il a quelque espoir de reconstruire une famille avec Louise Rocheteau et ses deux enfants.

Côté ville, Sauveur reçoit ses patients. Parmi eux : Ella Kuypens, 13 ans, qui se travestit en garçon et chante Sans contrefaçon, de Mylène Farmer, devant son miroir, Blandine Carré, 12 ans, qui se shoote aux bonbons Haribo et fait un tabac sur YouTube avec ses vidéos de poupées Pullip, Gabin Poupard, 17 ans, qui est Elfe de la Nuit dans World of Warcraft et qui squatte le grenier de son psy dans le civil, Samuel Cahen, 16 ans, qui ne se lave plus mais s’étonne de collectionner les râteaux avec les filles, ou encore Alex et Charlie qui, comme leurs prénoms ne l’indiquent pas, sont deux jeunes femmes souhaitant avoir ensemble un bébé…

Décidément, les humains sont de drôles de gens.

• • • • •
Sauveur & fils, saison 2 de Marie-Aude Murail
Éditions L'École des Loisirs (Médium), 2017 - 314 pages - 17€
Fait partie de la saga Sauveur & fils : tome 1



✖ : /

 : Des personnages uniques et attachants.
L'auteure aborde des sujets importants et actuels.
L'histoire est très ancrée dans la modernité.


Merci à l’école des loisirs pour cet envoi. Le premier tome m'ayant beaucoup plu, j'ai été ravie de me plonger dans cette suite (et d'avoir le troisième tome sous la main). Surtout qu'on m'a dit (coucou Boom 😊) que c'était de mieux en mieux !
"... se battre, fuir ou ne rien faire..."
Malgré les passages difficiles traversés par certains personnages, cette saga est un vrai plaisir à lire. Que ce soit grâce à l'approche de Sauveur avec ses patients, la complicité de Lazare, Paul et Gabin, ou toutes les petites particularités des autres. Que ce soit côté ville ou côté jardin. J'AIME ! Impossible de ne pas s'attacher à ces personnages, de ne pas avoir envie de les voir s'en sortir. La compassion, la colère, la joie, l'incompréhension, l'appréhension, etc. Cette saga nous fait ressentir beaucoup d'émotions. Et cela, dans un cadre très moderne, avec des problèmes d’actualité.

Sauveur prend très à cœur les questionnements et difficultés de ses patients. Cela rejaillissant même parfois sur sa vie privée. Il semble avoir un peu plus d'indulgence envers les enfants que les adultes. Et, de temps en temps, se sentir dépasser par ce qui arrive. Bref, les aléas de la vie. Dans cette suite, nous voyions évoluer tout ce petit monde, avec des nouveaux venus. Louise et Blandine m'ont particulièrement touché. Après, j'apprécie toujours bien Gabin, Lazare & co.


En quelques mots...
Psychologie | Patients | Échanges | Encouragements | Famille recomposée | Jalousie | Hamster